Accueil > Musique > Le Tricollectif > saison 2017-2018

Soirées Tricot

Péplum / Pelouse

  • 20h30mercredi 24 Janvier 2018

la Scène nationale d'Orléans

Le Tricollectif

Laboratoire d’expérimentations musicales d’une nouvelle génération jazz libre. Neuf soirées dans la saison, pour deux concerts par soir. Dans une salle Vitez comme un caveau jazz !


Théo Ceccaldi était en résidence à la Dynamo de Banlieues Bleues et Fantazio rentrait d’un an de pension à la Villa Médicis de Rome. Et le violoniste a invité le contrebassiste, chanteur et improvisateur, « punk encore vivant, bateleur amuseur d’enfants » pour cette nouvelle création. La matière ? Dix mélodies intimes, qui tournent depuis longtemps dans la tête et le corps de Fantazio. Des thèmes simples qu’il aime, entre une ritournelle à la Kurt Weill, une berceuse de Jiminy Cricket, une ballade pour crooner rockabilly, une chanson à la Nancy Sinatra, période Lee Hazlewood, et la bande son d’un péplum de Kurosawa… Dix morceaux qui n’attendaient qu’un beau manteau pour sortir, et nous embarquer dans un voyage sonore cinématographique. Dans le rôle de l’habilleur, Théo Ceccaldi a composé une équipe haute-couture, sur mesure, avec une jeune bande d’artificiers qui partagent avec lui le goût du dérapage contrôlé.



Péplum Fantazio & Théo Ceccaldi
Contrebasse, voix, composition Fantazio
Violon, composition, arrangements Théo Ceccaldi
Clarinette basse, saxophones, claviers Antonin Tri-Hoang
Piano, piano préparé, claviers Roberto Negro
Violoncelle Valentin Ceccaldi
Percussions, métaux, électroniques Benjamin Flament




Pelouse
est un concentré de musiques acoustiques et électroniques, dessinant un pont entre le rock indépendant et la chanson contemporaine. À l’image des compositions musicales, les textes de Xavier Machault naviguent entre récits noirs et accès surréalistes. Écho à notre monde fissuré et absurde, Pelouse n’a pas peur de nous mener vers des abîmes. Mais maniant l’art du décalage avec finesse, le trio ne tombe jamais dans le sérieux et le sinistre. Dans le fond comme dans la forme, Pelouse frôle joyeusement les limites du raisonnable.



Pelouse
Chant, textes
Xavier Machault
Violoncelle, composition
Valentin Ceccaldi
Saxophone, claviers
Quentin Biardeau



Mercredi 24 janvier
20h30 − Salle Vitez
Tarifs de 5€ à 10€
Durée NC


Réservation

Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires