Accueil > Musique > Tricot

Les Soirées Tricot

Les Soirées Tricot

Scène nationale d'Orléans

Coproduction Scène nationale d’Orléans

Du vendredi 9 au dimanche 11 septembre
Tarifs 5 € à 20 € et des concerts gratuits
ou Pass Soirées Tricot 30 € (8 spectacles)


A la recherche de la bonne ambiance !


La fin des vacances est une période qu’il faut aborder avec prudence. Il faut souvent jongler entre un enthousiasme étincelant, des souvenirs frais et ravissants, et un retour à des contraintes qu’on aurait préféré oubliées, voire même enterrées, comme ces factures impayées ou le zèle, tellement unique, de certains collègues. Nous vous proposons donc quelques réjouissances pour aborder au mieux ces impondérables de la rentrée.

Et si au final c’est votre irrépressible envie de tout plaquer qui triomphe, nous ne pourrons qu’accompagner et encourager votre décision. Cette séance de décomplexion toute en décontraction se déroulera sur quatre jours autour d’une source débordante de musiques nouvelles, et de festivités toutes en sons et lumières. Des concerts debout, des musiques assises, des expériences allongées, toujours des espaces pour se sustenter, des inédits beaucoup, du post et du rétro, des rencontres improvisées, un western avec des silences pesants, des silences sans western pesant, une table de ping-pong augmentée, un baby-foot amplifié, les chambres préparées d’Anton Mobin façon plug’n play, une Caverne mystérieuse, une caravane à visiter, une procession pour rassembler, des légendes pour nous hanter, un dôme étrangement végétalisé au sein duquel s’immerger, peut-être même un rhinocéros pour discuter, une pièce d’Eliane Radigue pour s’évader, du ciné sans lunettes 3D, des chansons douces que me chantaient ma maman, une cinquantaine d’artistes invités, des fantaisies, des fantasmagories et des flâneries rigoureusement orchestrées seront ainsi au programme.

Le tout pour moitié en libre accès.
Le tout pour 30 euros.
Tout en curiosité.
Tout en cordialité.

le Tricollectif et la Scène nationale d’Orléans


> Brochure Les Soirées Tricot - 9 au 11 septembre 16



Furiosa

Stabat Mater à emporter

  • Voix Nastasia Berrezaie
  • Vidéo Jean-Pascal Retel
  • Percussions, boîte à bourdons, grosse caisse symphonique Florian Satche
  • Textes Jean-Pierre Siméon

Vendredi 9 septembre 19h et 19h30, samedi 10 septembre de 17h à minuit, dimanche 11 septembre de 16h à 20h - Roulotte
Gratuit
Durée 20 minutes

Incendiaire humanité en toute intimité.


Plaisir de vivre

Duo sur le vif

  • Saxophones, claviers Quentin Biardeau
  • Table de mixage préparée, électrophone, capteurs électromagnétiques Arnaud Rivière

Vendredi 9 septembre 20h - Salle Vitez
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 40 minutes

Rencontre inouïe. Cool Jazz & Pétillements.


Qöölp

Quartet Toison d’or

  • Alto, violon Théo Ceccaldi
  • Violoncelle Valentin Ceccaldi
  • Batterie Christian Lillinger
  • Guitare Ronny Graupe

Vendredi 9 septembre 21h - Salle Barrault
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Épopée gallo-romaine pour argonautes insatiables.
Be-Bop, Rock it!


Harvest

Trio Feu Sacré

  • Guitare Guillaume Aknine
  • Clarinettes Jean Dousteyssier, Jean-Brice Godet

Vendredi 9 septembre 22h30 - Salle Barrault
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Ballades au coin du feu avec oncle Neil.
Ode à Gaïa.


Caverne

Immersions mystérieuses et salutaires

  • Faiseurs de son Quentin Biardeau, Simon Couratier
  • Faiseur d’images Charles Hilbey
  • Faiseur de mystère Invité mystère

Vendredi 9 septembre minuit, samedi 10 septembre de 17h à minuit, dimanche 11 septembre de 16h à 20h - Salle Le Kid
Gratuit
Durée 30 minutes

Exploration de cavités éphémères.
Électronique rupestre.
Casque obligatoire.


Spat Sonore

Igloo Sonore & plantes cuivrées

Samedi 10 septembre 17h, 18h et 19h - Salle Vitez
Gratuit
Durée 30 minutes

Immense machine à pistons suspendue aux cintres. Acousmoniums acoustiques tentaculaires, et autres cors, tubas, harmonicas et banjos, pour souffler, gratter et frapper des polyrythmies spatialisées, des drones d’appeaux à sanglier, des masses d’air visqueux, des jungles dans les souterrains, des silences-océans colorés d’îles exubérantes.


Neuneu

Grand orchestre du Tricollectif

Samedi 10 septembre 15h - Salle Touchard
Gratuit
Durée 50 minutes

Dans le cadre des Samedis du jazz.
Nouvelle création tout feu tout flamme.
Grande kermesse en trois dimensions.
Post-Mainstream.


Django

Trio à cordes

  • Guitare Guillaume Aknine
  • Alto, violon Théo Ceccaldi
  • Violoncelle Valentin Ceccaldi
  • Souffle éternel Django Reinhardt

Samedi 10 septembre 20h30 - Salle Barrault
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Retour aux sources et détours en chemin.


Watchin’ with Miles Davis-Quintet!

Trio Réalité augmentée

  • Piano, piano-percussion Xavier Camarasa
  • Violoncelle Valentin Ceccaldi
  • Percussions, cithare Sylvain Darrifourcq
  • Vidéo Jean-Pascal Retel

Samedi 10 septembre 22h30 - Salle Barrault
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Plongée dans l’essence du Hard Bop.
Minimalisme endiablé.


Douceur de vivre

Duo sur le vif

  • Percussions Adrien Chennebault
  • Saxophone John Dikeman

Dimanche 11 septembre 17h - Salle Vitez
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 40 minutes

Rencontre inouïe. Blue Note for ever.


Yasoma

Trio Pied de Biche

  • Contrebasse Alexis Coutureau
  • Saxophones, clarinette alto Gabriel Lemaire
  • Batterie Etienne Ziemniak

Dimanche 11 septembre 18h30 - Salle Vitez
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Pattes de velours et fracas éternel.
À perdre l’âme.


Occam Océan

Orchestre de Nouvelles Créations, Expérimentations et Improvisations Musicales

Dimanche 11 septembre 20h30 - Salle Barrault
Tarifs 10 € à 20 €
Durée 60 minutes

Une pièce de la compositrice Eliane Radigue pour l’ONCEIM. Vingt-sept musiciens voguant sur une même ligne ténue qui, sans jamais dévier de son cours, se fait tantôt rivière, tantôt delta.
À l’horizon, un océan mythique.
Final époustouflant.


Les Soirées Tricot

Les chambres préparées

  • 13h00vendredi 09 Septembre 2016
  • 13h00samedi 10 Septembre 2016
  • 15h00dimanche 11 Septembre 2016
+ horaires

Scène nationale d'Orléans

Time to plug’n play !

Le hall du théâtre sera transformé pour ces Soirées Tricot en une véritable installation sonore interactive et c’est le public qui en sera le premier instrumentiste. Il pourra expérimenter à volonté les Chambres Préparées, fabriquées par le luthier Anton Mobin, et installées aux quatre coins de ce grand atrium en mal d’identité. Ces Chambres Préparées sont des instruments acoustiques avec une caisse de résonance. Elles se composent d’un assemblage de petits objets et sont comparables en termes de sonorités à un set de percussions puisqu’elles mettent en jeu différentes tonalités et timbres métalliques.
Elles seront accompagnées d’une courte notice facilitant une prise en main rapide et de quelques accessoires destinés à les faire sonner. Grâce à un léger système d’amplification les spectateurs pourront interagir entre eux et créer des orchestres improvisés et éphémères. Ces microcosmes sonores seront ainsi ouverts à toutes les imaginations. Chacun pourra donner libre cours à son intuition musicale en usant de sons singuliers et en portant une attention nouvelle à tous les sons qui l’entourent. La qualité de l’écoute des musiciens improvisés sera primordiale pour parvenir à maîtriser la circulation des sons et le volume d’ensemble. Cette polyphonie sera d’ailleurs ponctuellement enrichie des éruptions sonores d’une table de ping-pong amplifiée qui donneront à entendre sous un jour nouveau revers coupés et autres smashes dans le filet. Ouvert à tous les joueurs de 7 à 177 ans.


  • Anton Mobin - lutherie expérimentale

Hall du Théâtre – En libre accès continu


Les Soirées Tricot

Furiosa

  • 19h00vendredi 09 Septembre 2016
  • 17h00samedi 10 Septembre 2016
  • 16h00dimanche 11 Septembre 2016
+ horaires

Scène nationale d'Orléans

Stabat Mater à emporter

Incendiaire humanité en toute intimité.


Pour 8 personnes.
La caravane de Furiosa s’ouvrira à tous les spectateurs en quête d’un havre de paix. Dans cet espace sanctuarisé, ils pourront alors partager un songe : celui d’une femme évanescente, évocatrice des tumultes d’un monde désincarné. Ce murmure intérieur s’échappera d’une atmosphère toute minimale. Une grosse caisse symphonique préparée dans les moindres détails sera la matrice d’un grondement sourd, d’une tourbe rappelant certains paysages d’Andreï Tarkovski. Les infimes variations de ce bourdonnement envoutant seront à l’origine des variations du spectre lumineux. Emanations sonore et lumineuse seront ainsi parties d’un même souffle, comme les fragments retrouvés d’un rituel de poche. Créé en 2016 pour le festival Les Détours de Babel à Grenoble, Furiosa invoque en toute intimité notre incendiaire humanité.


Gratuit
Durée 20
Roulotte


Les Soirées Tricot

Plaisir de vivre

  • 20h00vendredi 09 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Duo sur le vif

Rencontre inouïe. Cool Jazz & Pétillements.


Ce concert sera la première des deux rencontres inouïes du festival.
Inouïe, parce que totalement improvisée, imprévisible et inentendue jusqu’alors.
Elle réunit deux musiciens qui n’ont encore jamais joué ensemble et qui ne se connaissent pour ainsi dire pas du tout. Ils auront une quarantaine de minutes pour construire un dialogue sur le vif, pour se comprendre l’un l’autre et offrir au public un moment unique.
C’est une des marques de fabrique des Soirées Tricot que de proposer ce genre de rencontres entièrement improvisées. La mise à nue des artistes y est totale, et le résultat est toujours d’une très grande intensité. Cool Jazz et pétillements.


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 40 minutes
Salle Vitez


Réservation

Les Soirées Tricot

Qöölp

  • 21h00vendredi 09 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Quartet Toison d’or

Épopée gallo-romaine pour argonautes insatiables.
Be-Bop, Rock it!


Ce nouveau quartet marque la rencontre de deux univers, celui des frères Ceccaldi, hyperactifs orléanais et celui de la doublette Graupe-Lillinger, hyperactifs berlinois. Il a été créé en Juin 2016 pour les dix ans du festival Jazzdor de Berlin, sur une proposition des premiers qui avaient été bluffé par la virtuosité des seconds lors d’un concert de leur trio sobrement intitulé Hyperactive Kid. C’est donc assez logiquement qu’il en ressort une musique hyper énergique. On y entend pourtant avec une acuité déconcertante la très forte personnalité de chacun de ses membres. L’écriture est ciselée, de multiples formes se succèdent et bousculent un ordre collectif en constante mutation, comme toujours plus aspiré par une furieuse envie d’en découdre. On est constamment surpris par l’irruption de nouvelles couleurs dans un mode de zapping dont la maîtrise n’est pas sans nous rappeler la figure de John Zorn. Une véritable épopée gallo-germaine pour argonautes insatiables. Be bop, Rock it !
« Une heure d’invention pure, de maîtrise insensée, d’esprit libre. Une heure d’engagement physique intense des musiciens : on croit voir un ring! […] On vibre au sentiment constant de rupture, comme si un souffle ultime portait chaque mesure. Perception manifeste : le propos très personnel de chacun des protagonistes n’entrave à aucun moment l’entité majestueuse que nous entendons. Une entité ouverte. En face, on ne risque pas de s’endormir. On se régale. » Bruno Pfeiffer, Libération, 17 juin 2016.


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes
Salle Barrault


Réservation

Les Soirées Tricot

Harvest

  • 22h30vendredi 09 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Trio Feu Sacré

Vendredi 9 septembre 22h30 - Salle Barrault
Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes

Ballades au coin du feu avec oncle Neil.
Ode à Gaïa.


Ce trio propose d’imaginer la « genèse » du célébrissime album de Neil Young. En 1972 celui-ci décide de s’isoler dans son ranch et de revenir à une musique simple, à un folk épuré et apaisé. En 2016, l’ambition est de retourner aux premiers jours de cet album, de sonder les états d’âmes de son créateur lors des premières esquisses. Ce concert sera ainsi l’occasion de vivre le bouillonnement intérieur, les doutes, les fulgurances de Neil Young lors de l’enregistrement d’Harvest. Tout y sera histoire d’évocations, d’émanations. S’entremêleront les suggestions subtiles glanées lors du butinage intensif de ce véritable chef d’œuvre. Le registre sera donc celui d’une simplicité retrouvée, sobrement accompagnée de l’once d’humour à même de révéler toute la poésie au cœur de cette matière intemporelle. Comme une ballade au coin du feu avec l’oncle Neil.
« Harvest fut la vraie bonne surprise du festival. J’avais peur du blasphème, de l’escroquerie qui ne ferait rien d’autre que de saboter le grand Neil. C’était arrivé l’année dernière avec les charlatans du groupe Les Patti Smooth. Mais bon en réalité ces trois types sont des génies, ils jouent, ils chantent, ils dansent, ils ont le feu sacré ! Ils ne sont pas là pour te servir des reprises un peu fadasses. Bien au contraire, leur musique transcende le mythe. Ils en prennent la substantifique moelle et te font des petits rajouts d’orfèvre par-ci par-là, tu comprends tout, c’est limpide, c’est brut, c’est fin, c’est tout droit pointé vers les cieux comme un séquoia ! »
Daniela, bénévole au Hippie Jazz Fest


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes
Salle Barrault


Réservation

Les Soirées Tricot

Caverne

  • 23h55vendredi 09 Septembre 2016
  • 17h00samedi 10 Septembre 2016
  • 16h00dimanche 11 Septembre 2016
+ horaires

Scène nationale d'Orléans

Immersions mystérieuses et salutaires

Exploration de cavités éphémères.
Électronique rupestre.
Casque obligatoire.


Pour 8 personnes.
Cet entresort, à vivre un casque sur les oreilles, est la prolongation du duo Mise en boîte de Quentin Biardeau et Simon Couratier. Ensemble, ils produisent une musique entièrement traitée par ordinateur qui prend la forme d’un murmure technologique. Ils nous guident vers une source sonore indéfinie, au gré d’un parcours où seule notre imagination peut inventer de nouveaux repères. Mais l’expérience immersive qu’ils proposent aujourd’hui n’est plus uniquement sonore mais également visuelle, avec la présence de Charles Hilbey aux manettes d’un dispositif de vidéoprojecteurs. Muni d’une palette graphique, celui-ci tracera de véritables lignes de fuite dans les volumes de la salle le Kid. Au rythme des explorations musicales de ses partenaires, il jouera avec les contours d’une scénographie spécialement pensée pour l’occasion. La diffraction des lumières et leur versatilité apporteront ainsi une nouvelle dimension à cette caverne sonore et visuelle. Le spectateur pourra s’y laisser descendre au gré de ses hallucinations sensorielles. Amicale des spéléologues orléanais.


Gratuit
Durée 30 minutes
Salle Le Kid


Les Soirées Tricot

Neuneu/Grand orchestre du Tricollectif

  • 15h00samedi 10 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

En partenariat avec Ô Jazz !

Nouvelle création tout feu tout flamme.
Grande kermesse en trois dimensions.
Post-Mainstream.

Profitant du retour à Orléans des Soirées Tricot, le grand “happening” annuel du collectif orléano-parisien Tricollectif, les “Samedis” accueillent pour la deuxième fois ce grand orchestre qui avait fait chavirer le public en février 2015 avec son programme Lucienne Boyer (aujourd'hui en cd).
Les grandes formations ne sont pas légion. Elles sont difficiles à réunir et requièrent d'importants moyens. Raison de plus pour profiter de la venue exceptionnelle de celle-ci, avec un programme inédit et dans la grande salle du Théâtre d'Orléans, s'il vous plaît !


Pour ce nouveau spectacle, le Tricollectif nous plonge dans un univers délibérément festif. Cet univers fantastique prend racine dans le monde des attractions à sensation fortes et sur les parquets les mieux vernis des dancefloors européens. Les auteurs-compositeurs-interprètes du Grand Orchestre du Tricot et leurs invités funambules nous plongeront ainsi dans une sorte de disco-club en trois dimensions faisant la part belle à l’humour et aux chaudes larmes du bonheur. Point d’espace pour la neurasthénie ou la demi-mesure, le climat général sera fortement teinté d’électricité et installé sur un tempo d’enfer. Il fera la part belle aux percussions, digitales ou acoustiques selon les humeurs de la polyrythmie dominante. Claviers en tout genre et réverbération artificielle se chargeront de porter chants et élégies fiévreuses en écho de notre urbanité rugissante ! Des personnages mi-dieux mi-mascottes auront quant à eux la lourde tâche d’ordonner cette mythologie rigoureusement désopilante. Avec Neuneu, à tous les coups on gagne !
Du pur gagnant-gagnant bien gagné !


  • Grand orchestre du Tricollectif

Renseignements au 02.38.62.75.30
Durée 50 minutes
Salle Touchard


Réservation

Les Soirées Tricot

Spat Sonore

  • 17h00samedi 10 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Igloo Sonore & plantes cuivrées

Immense machine à pistons suspendue aux cintres. Acousmoniums acoustiques tentaculaires, et autres cors, tubas, harmonicas et banjos, pour souffler, gratter et frapper des polyrythmies spatialisées, des drones d’appeaux à sanglier, des masses d’air visqueux, des jungles dans les souterrains, des silences-océans colorés d’îles exubérantes.


Des plantes grimpantes en tubes de cuivre coiffées de pavillons-corolles, forment un igloo sonore dans lequel vient s’installer l’auditeur. Alors huit machinistes se postent aux cerveaux à pistons de leur spat’. La structure se cabre et vacille, suspendue aux cintres. Ils soufflent, grattent et frappent des polyrythmies spatialisées, des ombres de motets au fond d’une piscine, des drones d’appeaux à sanglier, des jungles dans les souterrains, des silences-océans colorés d’îles exubérantes. Les spat’ sont des acousmoniums acoustiques tentaculaires, d’immenses orgues à bouches, des amplificateurs-spatialisateurs-filtres de sons produits par la bouche, une corde ou une membrane. Les spat’ sont aussi des cors, des tubas, des saxophones…des harmonicas et des banjo. Mille-feuille acoustique pour le goûter.

Gratuit
Durée 30 minutes
Salle Vitez


Les Soirées Tricot

Django

  • 20h30samedi 10 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Trio à cordes

Retour aux sources et détours en chemin.


Pour ces trois là, la musique de Django Reinhardt constitue un matériau d’évidence. Rares sont les répétitions qui n’aboutissent pas malgré eux à une improvisation collective autour de Django. Sa musique est comme inscrite dans leur ADN, et c’est donc tout naturellement que Théo Ceccaldi a décidé d’orchestrer un nouveau répertoire autour d’elle. Comme un retour aux sources parsemé de détours en chemin. Et on peut leur faire confiance quant au fait qu’ils respecteront cette matière première comme un métal précieux… et qu’ils sauront y apporter une touche toute personnelle, entre lyrisme absolu et poésie du chapeau pointu. Entre humour et virevolte, le programme sera foisonnant, derrière chaque thème du maître apparaîtra une nouvelle idée, ciselée comme du velours, apprêtée comme pour le grand jour et ponctuée d’une fougue toute incandescente. Chaque corde sera soignée avec une minutie d’orfèvre pour faire briller le mythe sous ses toutes facettes… et pour ne pas le rayer ! Le zébrer serait sacrilège !


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes
Salle Barrault


Réservation

Les Soirées Tricot

Watchin’ with Miles Davis-Quintet!

  • 22h30samedi 10 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Trio Réalité augmentée

Plongée dans l’essence du Hard Bop. Minimalisme endiablé.


Watchin with’ est la poursuite de Shapin with’ l’album en trio du Milesdavisquintet!. On pourrait ici crier à la tartufferie face à un tel nom d’emprunt mais ce serait céder bien facilement à la ronchonnerie passagère. Si ces trois musiciens ont choisi un tel nom, c’est certes pour le clin d’œil mais surtout pour s’inscrire dans la veine d’un esprit frondeur, dans la voie d’une lutte implacable contre le figé des étiquettes et l’apathie des zones de confort.
La musique est directe. Dans un élan continu, elle nous emporte d’un néant statique à une profusion infinie. Elle est percussive, les rythmes s’y superposent avec une rare intensité, les corps y sont poussés jusqu’à la rupture dans un inexorable mouvement de densification. On est comme hypnotisé par le déferlement de sonorités, de timbres, qui viennent s’agglomérer un à un à cette masse sonore grandissante. L’addition des images de Jean-Pascal Retel donnera une dimension supplémentaire à cette aspiration magnétique. Celles-ci seront séquencées à partir de capteurs placés sur les instruments afin d’offrir une interaction en temps réel avec la musique, et elles seront projetées sur un écran mais aussi sur les musiciens dans le but de créer une entité d’ensemble parfaitement fusionnelle. Le minimalisme est endiablé, la jubilation sera maximale.


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes
Salle Barrault


Réservation

Les Soirées Tricot

Douceur de vivre

  • 17h00dimanche 11 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Duo sur le vif

Rencontre inouïe. Blue Note for ever.


Ce concert sera la seconde des deux rencontres inouïes du festival.
Inouïe parce que totalement improvisée, imprévisible et inentendue jusqu’alors.
Elle réunit deux musiciens qui n’ont encore jamais joué ensemble et qui ne se connaissent pour ainsi dire pas du tout. Ils auront une quarantaine de minutes pour construire un dialogue sur le vif, pour se comprendre l’un l’autre et offrir au public un moment unique.
C’est une des marques de fabrique des Soirées Tricot que de proposer ce genre de rencontres entièrement improvisées. La mise à nue des artistes y est totale, et le résultat est toujours d’une très grande intensité. Blue note for ever !


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 40 minutes
Salle Vitez


Réservation

Les Soirées Tricot

Yasoma

  • 18h30dimanche 11 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Trio Pied de Biche

Pattes de velours et fracas éternel.
À perdre l’âme.


Ce trio nous emmène au fond d’un canyon, dans les entrailles de la roche. D’invraisemblables masses rocheuses s’y fissurent à mesure que le temps s’étire à l’infini. La musique s’y joue toute en retenue, elle s’y fraye un chemin sans artifices, sans gaspillage, en réduisant la pulsation, en économisant son souffle. Elle semble faire corps avec le silence, sans pour autant disparaître. Sa force tient dans la mélodie souterraine qu’elle laisse deviner, dans ce chant intérieur qu’elle dessine et qui catalyse une énergie beaucoup plus brute, celle d’un feu proprement tellurique que nul ne pourra empêcher d’advenir, d’une fureur à perdre l’âme. Elle nous emporte dans une embardée qui ne tient qu’à un fil, sur les traces lointaines de René Char et de Paul Eluard. Pattes de velours et fracas éternel.


Tarifs 5 € à 10 €
Durée 50 minutes
Salle Vitez


Réservation

Les Soirées Tricot

Occam Océan

  • 20h30dimanche 11 Septembre 2016

Scène nationale d'Orléans

Orchestre de Nouvelles Créations, Expérimentations et Improvisations Musicales

Une pièce de la compositrice Eliane Radigue pour l’ONCEIM. Vingt-sept musiciens voguant sur une même ligne ténue qui, sans jamais dévier de son cours, se fait tantôt rivière, tantôt delta.
À l’horizon, un océan mythique.
Final époustouflant.


Après avoir traversé des univers sonores en tout genre durant trois jours, nous pourrons sereinement nous abandonner à celui de la compositrice Eliane Radigue. A l’image de sa musique, mieux vaut ici recourir à une économie de moyens pour évoquer le caractère exceptionnel de ce concert.
En 2015, pour sa première pièce composée pour orchestre, elle a souhaité imaginer pour l’ONCEIM une combinaison de mouvements reproduisant les flots d’un océan imaginaire. Les vingt-sept musiciens ont alors été organisés en une multitude de sections, sous-sections et micro-sections pour obtenir une kyrielle de sons proches de l’infime. Ces explorations subharmoniques leur ont ainsi permis de matérialiser précisément les mille et une fréquences du spectre océanique et d’en maîtriser la production purement acoustique. Eliane Radigue a ensuite ordonné l’ensemble de ces fragments pour donner naissance à Occam Océan, une plongée mythique dans la matrice du spectre sonore.
Une expérience rarissime comme point final à ces Soirées Tricot 2016.

Tarifs 10 € à 20 €
Durée 60 minutes
Salle Barrault


Réservation

Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires