Retour sur le site du théâtre
  • 20h30Jeudi 22 mars 2018
Acheter vos billets

Dass Schloss / Celui qui transporte des œufs ne se bagarre pas

la Scène nationale d'Orléans

Le Tricollectif

Laboratoire d’expérimentations musicales d’une nouvelle génération jazz libre. Neuf soirées dans la saison, pour deux concerts par soir. Dans une salle Vitez comme un caveau jazz !

"Il était tard lorsque K. arriva. Une neige épaisse couvrait le village. La colline était cachée par la brume et par la nuit, nul rayon de lumière n’indiquait le grand Château. K. resta longtemps sur le pont de bois qui menait de la grand-route au village, les yeux levés vers ces hauteurs qui semblaient vides. " Franz Kafka, Le Château. Comme le célèbre K., ces musiciens improvisateurs, aventuriers et aventureux s’efforceront de percer cette couche, épaisse, poisseuse, de brouillard pour y trouver la lumière.


Das Schloss
Guitare
Aknine
Trompette Cappozzo
Batterie Loutelier
Contrebasse Quaresimin



Moto amemi maki abundaka te
(Celui qui transporte des œufs ne se bagarre pas) est un proverbe, en lingala, la langue bantoue parlée à Kinshasa. Sur une proposition du festival Africolor, Roberto Negro décide de réaliser un projet autour de Kinshasa, ville où il a passé toute son enfance, jusqu’à l’âge de 14 ans, capitale d’un pays en proie aux multinationales du monde entier, et qui est au cœur d’une guerre qui dure depuis trop longtemps, à l’est du pays. Mais Kinshasa est aussi le royaume de la Sape et du N’dombolo, un foyer débordant de vie et de créativité, où la froideur des lois du commerce libre n’a pas glacé la parole et la musique qui tentent de préserver, elles aussi, leur liberté.


Celui qui transporte des œufs ne se bagarre pas
Guitare Kojack Kossakamvwe
Percussions Augustin Mbayi
Claviers Roberto Negro
Violoncelle Valentin Ceccaldi


Jeudi 22 mars 20h30 − Salle Vitez
Tarifs de 5€ à 10€
Durée NC