Retour sur le site du théâtre
  • 17h00dimanche 12 Février 2017

Deba

Scène nationale d'Orléans

Chants soufis des femmes de Mayotte

Irrésistiblement envoûtantes, ces treize voix de femmes de Mayotte s'unissent ou se répondent pour chanter l'amour.

La saison dernière nous avions entendu et vu des derviches tourneurs de Syrie, troupe d’hommes religieux. Cette saison, nous avons tenu à montrer et faire entendre une version féminine de ces musiques singulières et irrésistiblement envoûtantes.

Imprégné de spiritualité soufie, le deba est une pratique cultuelle et culturelle, exécutée lors des mariages, du retour des pèlerins de La Mecque, des célébrations de fêtes villageoises… Les chants et danses deba sont le privilège exclusif des femmes et jeunes filles. Dans un balancement ondulé du cou, un hochement de tête à l’unisson, un frottement d’étoffes colorées, les nombreuses jeunes femmes aux parures et à la beauté saisissantes évoquent le mouvement des vagues de l’océan. Les mains aux courbes asiatiques dessinent alors autant de lignes sinueuses et imaginaires.

Dans ce chœur de femmes, de 16 à 62 ans, treize voix s’unissent ou se répondent. Robes blanches et violettes à l’unisson, mains peintes de dentelles de henné, leurs visages irradient. Aériennes, vibrantes et lumineuses, leurs voix se mêlent aux frappes des tambours et tambourins et nous entraînent vers une douce et sensuelle hypnose.

> Ecouter Deba

> Extraits vidéo de Deba, chants soufis des femmes de Mayotte

  • Chœur de femmes à treize voix et percussions
  • Prix France Musique 2009 - Sélection WOMEX 2009

Renseignements et locations
Tarif B
Durée 1h15
Salle Touchard