Retour sur le site du théâtre
  • 18h00Dimanche 29 octobre 2017
Acheter vos billets

Dimanche 29 octobre

la Scène nationale d'Orléans

Trois concerts par soirée (dont un gratuit) pour croiser la poésie et la musique et souligner les complémentarités et les similitudes de ces deux arts.


Duo Laura Perrudin & Thibault Florent

Elle, répond à l'invitation de Lui, pour un duo aventureux entre compositions et improvisations.Une musique tout en acoustique, liant, reliant le geste, l'objet et le son afin de mettre en résonance toutes leurs cordes. Bidouilleurs, préparateurs, ils exploitent les possibilités sonores de leurs instruments au-delà des limites convenues et placent le rythme et les polyrythmies au cœur de leurs compositions.

Harpe chromatique préparée, chant Laura Perrudin
Guitare 12 cordes préparée, banjo Thibault Florent

Hall du théâtre - 17h00
Gratuit

Yasai

Complices par le passé sur de nombreux projets, les trois musiciens se sont réunis pour créer ensemble leur musique. Autant écrite qu'improvisée, elle est originale et dynamique. Elle approche différentes formes de composition et d'improvisation, depuis un travail de rythmiques complexes. Leur univers artistique est inspiré de différents styles musicaux, le jazz, bien entendu, mais tout autant par la musique contemporaine, la musique électronique, la musique du monde que la musique classique.

Saxophone Kumi Iwase
Violoncelle Hugues Vincent
Batterie Ianik Tallet

Salle Vitez - 18h00
5€ et 10€ (un seul billet pour les spectacles de 18h et 19h)

La ballade de la geôle de Reading (création 2017)

Un long poème d’Oscar Wilde, un texte d’une force immense, un plaidoyer contre la peine de mort, une réflexion sur nos comportements face à l’amour, la vie d’un prisonnier au XIXe siècle. Il faut lire ce petit livre d’une traite pour ne pas briser la musicalité de la poésie. Il faut le lire sans pause pour s’imprégner de la tension dramatique. Cette ballade appelle musique. Elle est déjà musique. La répétition de certaines strophes ou de certains vers renforce ce sentiment. Nous accompagnons le meurtrier dans ses remords, jusqu’à l’échafaud. Ce poème nous décrit l’horreur de la prison. Oscar Wilde a été enfermé car il ne supportait plus l’hypocrisie de son temps. Enfermé car il avait eu le tort d’afficher son homosexualité dans l'époque victorienne.

Voix Denis Lavant
Batterie Laurent Paris
Saxophone Camille Secheppet

Salle Vitez - 19h
5€ et 10€ (un seul billet pour les spectacles de 18h et 19h)