Congés d'été

Scène nationale d'Orléans


Le Théâtre d'Orléans est fermé du vendredi 17 juin 16h au mardi 25 août à 13h. Les souscriptions pour les abonnements reprendront à cette date.

Toute l'équipe vous souhaite un bel été!


Abonnez vous!

Scène nationale d'Orléans

Saison 2015/2016


"La Scène nationale, de façon singulière dans le paysage culturel d’Orléans, a subi d’importantes coupes budgétaires. Nous allons pourtant relever le défi et vous proposer une saison, certes réduite, sans abandonner ce qui fait notre singularité: une attention soutenue envers les artistes qui travaillent dans notre territoire et la volonté renforcée de donner toute sa place à la création. Et nous allons le faire avec tout le talent de nos équipes et tout notre coeur".
François-Xavier Hauville, directeur

Pour être abonné, il suffit de composer un programme de au moins 5 spectacles ou concerts différents proposés par la Scène nationale.


Vous pouvez souscrire votre abonnement
- par Internet en cliquant ici
- par correspondance
- en déposant votre formulaire d'abonnement (pages 86 et 87 de la brochure) dans l'urne prévue à cet effet et située dans le hall du Théâtre d'Orléans


Brochure en ligne:


Abonnez vous!

Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre

EXPANSION DU DOMAINE DU THÉÂTRE

Pour vous abonner ou vous renseigner, cliquez ici.

La saison 2015/2016 du CDN Orléans/Loiret/Centre est à vivre comme une dilatation de la forme et du sens. Elle est expansion des possibles du théâtre jusque dans ses confins les plus éloignés. Elle bascule du texte dramatique
à la littérature pure, de Molière à Laurent Mauvignier ou Jean-Philippe Toussaint. Elle concilie un spectacle en langue des signes (Emmanuelle Laborit) à un autre, porté par des ventriloques (Gisèle Vienne). Elle invite des enfants sur ses plateaux (LE VOYAGE DE SETH) mais aussi Emmanuelle Béart, Natalie Dessay, Marie-Sophie Ferdane, Pio Marmaï, Stanislas Nordey, Denis Podalydès, Laurent Poitrenaux… Elle relie l’ultra contemporain où priment la danse, la performance, la vidéo (Winter Family) au classicisme trompeur qui privilégie l’acteur sur le plateau (Pascal Rambert). Elle cultive l’amour éternel
(TRISTAN) mais accomplit la séparation (L’EMPIRE DES LUMIÈRES). Elle soliloque follement (UND) ou opte pour une polyphonie sauvage (ROBERTO ZUCCO).


Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires