Exposition

Great expectations

  • 18h00jeudi 12 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 13 Janvier 2017
  • 14h00samedi 14 Janvier 2017
  • 14h00mardi 17 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 18 Janvier 2017
  • 14h00jeudi 19 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 20 Janvier 2017
  • 14h00samedi 21 Janvier 2017
  • 14h00dimanche 22 Janvier 2017
  • 14h00mardi 24 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 25 Janvier 2017
  • 14h00jeudi 26 Janvier 2017
  • 14h00vendredi 27 Janvier 2017
  • 14h00samedi 28 Janvier 2017
  • 14h00dimanche 29 Janvier 2017
  • 14h00mardi 31 Janvier 2017
  • 14h00mercredi 01 Février 2017
  • 14h00jeudi 02 Février 2017
  • 14h00vendredi 03 Février 2017
  • 14h00samedi 04 Février 2017
  • 14h00dimanche 05 Février 2017
+ horaires

Les grandes espérances

Manar Bilal

Enfants Syriens réfugiés dans le camp Zaatri en Jordanie

Du vendredi 13 janvier dimanche 5 février - Galerie du Théâtre
Vernissage le jeudi 12 janvier à 18h
Entrée libre



MANAR BILAL

Photographe syrien et bénévole dans les camps de réfugiés syriens au Liban, en Turquie et en Jordanie depuis 2012.
“En général, mon travail se focalise sur les enfants, surtout sur ceux qui ont été blessés ou traumatisés par la guerre. Je les aide à travers le soutien psycho-social afin de leur permettre d’endurer les conditions de vie dans les camps et de retrouver l’espoir de meilleurs lendemains.”
www.manarbilal.com



“Trois années de travail dans des camps de réfugiés syriens m’ont amené à en comprendre le fonctionnement, j’ai été le témoin des défis auxquels les résidents font face, jour après jour. Et le plus important à mes yeux est celui de l’éducation des enfants.


Création

Niwashi No Yume

  • 21h00vendredi 13 Janvier 2017

Scène nationale d'Orléans

Le Rêve du jardinier

Ping-pong musical entre le Japon et la France avec le duo poitevin Rhizottome.


“Le duo Rhizottome fait peau neuve au Japon et agrandit son jardin. Musiques traditionnelles et créations se livrent, s’échangent, s’adaptent, volent en éclats. On y cultive racines respectives et langage commun. On y invente ensemble dans l’humus frais de l’improvisation. La couleur y pousse sur les murs comme du chiendent. Niwashi no yume, c’est ‘le rêve du jardinier’.

Si les paysages convoqués par cette musique doivent définir un territoire, alors puisse ce dernier n’exister qu’en rêve, dans un ailleurs où Orient et Occident se mêlent. Pourraient alors surgir quelques images familières. Un arbre, une peau, deux trois feuilles mortes, du vent.” Matthieu Metzger


Création

Paper Less, Paper Dress

  • 19h30vendredi 13 Janvier 2017

Scène nationale d'Orléans

Marianne Baillot

Coproduction

Des vêtements en papier ou pas, Marianne Baillot, performe et elle le fait bien.


Le papier semble en train de disparaître de la vie quotidienne, faisant place aux supports dématérialisés de la communication numérique.
Paper Less, Paper Dress
: quand elle donne ce titre à son nouveau solo, Marianne Baillot émet l’hypothèse un peu loufoque de fabriquer des vêtements avec cette matière.

Essayons donc de sublimer le papier, au moment où celui-ci perd du terrain, après que pour des siècles et des siècles l’humanité y ait consigné l’essentiel. Les spectateurs de Marianne Baillot – il n’en manque pas à la Scène nationale d’Orléans – savent la richesse de réflexion qui anime cette performeuse, chorégraphe et metteuse en scène, quand elle invente d’insolites associations d’idées, de formes et de matières.


Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires